Covid-19 – Mesures sanitaires

La loi n°2022-1089 du 30 juillet 2022 modifie certaines règles applicables à la gestion de la crise sanitaire :

  • A partir du 1er août 2022, la présentation d’un passe sanitaire (test négatif de moins de 24 heures, justificatif de statut vaccinal ou certification de rétablissement ou de contre-indication) ne peut plus être exigée pour l’accès aux établissements et services de santé et médico-sociaux, que ce soit pour les patients ou pour leurs accompagnants / visiteurs. La Première ministre pourra exiger la présentation d’un résultat de test virologique négatif aux frontières en cas d’apparition et circulation d’un nouveau variant.
  • Le 1er août 2022 marque également la fin de l’obligation générale du port du masque encore valable dans certains lieux publics tels que les établissements de santé. Néanmoins, un arrêté permet aux directeurs de ces établissements d’imposer, s’ils l’estiment nécessaire, le port du masque au sein leur établissement. Les pharmaciens titulaires peuvent donc toujours le rendre obligatoire dans leur officine. Enfin, le port du masque pourra être de nouveau imposé par le Ministre de la Santé en cas de menace sanitaire grave.
  • L’obligation vaccinale pour les professionnels de santé est maintenue jusqu’à décision contraire de la Haute autorité de santé. Par conséquent, l’obligation de produire un certificat attestant d’un schéma vaccinal complet, un certificat de rétablissement (valable 4 mois) ou un certificat de contre-indication à la vaccination reste de mise en officine.
  • Les mesures dérogatoires (masques, tests, vaccinations, conditions de prise en charge) restent en vigueur. Un récapitulatif de ces dispositions est disponible sur www.uspo.fr