Ségur du numérique en santé : l’heure de la mise à jour

Le Ségur du numérique en santé connaît en 2022 une étape décisive : les premières évolutions négociées avec le ministère, les représentants des pharmaciens et les représentants des éditeurs de logiciels devront entrer en vigueur avant la fin de l’année.

A retrouver sur Officine Avenir mai 2022

Objectif : fluidifier les échanges et le partage des données de santé

Initié à l’été 2020, le Ségur du numérique en santé doit permettre à chaque citoyen d’être acteur de son parcours de santé. En favorisant une plus grande interopérabilité des systèmes d’information de santé, ce programme généralise un partage sécurisé des données de santé entre professionnels de santé et patients.

Pour ce faire, les professionnels de santé vont disposer de logiciels compatibles avec Mon Espace Santé, nouvelle plateforme de partage des données de santé.

C’est le cas des pharmaciens d’officine, qui pourront dans le courant des mois de mai-juin commander, auprès de leur éditeur, des versions LGO « référencées Ségur ». Issues de groupes de travail réunissant entre autres les syndicats de pharmaciens – dont l’USPO – les éditeurs, le CNOP, les étudiants, ces nouvelles versions promettent un accès simplifié à l’information patient, un partage facilité des informations et une rapidité de la consultation et l’alimentation des données.

S’adapter aux nouvelles missions

« Ces nouvelles versions correspondent à l’une des propositions que l’USPO avait émises au lancement des premières réflexions sur le Ségur de la santé, précise Pierre-Olivier Variot. Nous avions notamment demandé que les LGO s’adaptent aux nouvelles missions des pharmacies. Il s’agit ici d’une première étape, et nous souhaitons que de nouvelles fonctionnalités complètent le dispositif déjà en place ».

Et d’ajouter : « J’invite les pharmaciens à s’intéresser à ces évolutions car la nouvelle convention pharmaceutique prévoit une indemnité spécifique dans le cadre de la ROSP pour l’utilisation d’un logiciel labellisé Ségur à hauteur de 200 €. Cette disposition fait partie des items « socles», autrement dit le pharmacien devra utiliser ce logiciel Ségur pour toucher l’intégralité de la ROSP structure. »

Depuis le mois de février, les négociations avec les différents acteurs ont repris pour poursuivre les évolutions des LGO (vague 2 du Ségur du Numérique). Les travaux aboutiront dans le courant de l’année 2024.

Apports de la vague 1 pour l’officine et les pharmaciens

Les versions « référencées Ségur » des LGO permettront aux pharmacies d’officine :

  • de consulter depuis leur LGO des documents et données numériques reçus de professionnels de santé par MSS ou provenant du DMP patient ;
  • de générer des documents et des données numériques : compte-rendu d’entretien pharmaceutique, Bilan Partagé de Médication (BPM), note de vaccination
  • de transmettre des documents et données numériques par messagerie sécurisée de santé (MSSanté) vers un professionnel de santé ou vers le patient par MSSanté citoyenne, d’alimenter le dossier médical partagé (DMP) du patient.
  • d’intégrer dans les LGO des services « Application carte Vitale » et « E-Prescription » ;
  • de faciliter la prise en charge du patient par l’apport d’évolutions du Dossier Pharmaceutique : accès aux données patient, sécurisation des dispensations médicamenteuses.

A noter : la mise à jour des LGO par les éditeurs est intégralement financée par l’Etat et garantie sans reste à charge pour l’officine qu’il s’agisse du déploiement, de la formation et de la maintenance technique.

Principales échéances

  • Depuis le 1er avril 2022 : publication de la liste des éditeurs référencés Ségur.
  • 18 décembre 2022 : date limite de passation des commandes par les pharmaciens auprès des éditeurs référencés Ségur.
  • Avant le 31/03/2023 : mise à jour des LGO avec ces éditeurs référencés Ségur.

   

 

 

 

 

 

Publication : 9 juin 2022 | Catégorie(s) :